L'entretien écologique différencié: les bons exemples

Favoriser la nature partout où c’est possible! Ce principe appliqué depuis quelques années porte ses fruits. Allées de fleurs sauvages, haies vives le long des trottoirs, prairies fleuries font désormais partie du quotidien des lausannois.
Bac de fleurs des champs avec des bleuets, Montriond  © Benoît Renevey Parcelle non fauchée, zone refuge pour la petite faune, Mon-Repos  © Benoît Renevey Fenaison devant le Tribunal fédéral  © Benoît Renevey Esparcette dans une prairie fleurie, l’Hermitage  © Benoît Renevey Prairie fleurie et verger traditionnel hautes tiges, l’Hermitage  © Benoît Renevey Tas de branches au sol, refuge pour la petite faune, l’Hermitage  © Benoît Renevey
Trottoir bordé d’une haie composée d’arbustes indigènes, Avenue des Boveresses  © Benoît Renevey Hôtel à insectes, Ecole primaire Côteau Fleuri  © Benoît Renevey Pied d’arbre fleuri, Avenue Louis-Ruchonnet  © Benoît Renevey Talus pâturé par les moutons, Montbenon  © Benoît Renevey Toiture végétalisée, Beaulieu  © Benoît Renevey Berme fleurie et plantée d’arbustes indigènes avec rosier sauvage, Avenue du Grey  © Benoît Renevey
Fleurs de pavé, Rue Pierre Viret  © Benoît Renevey Sureau noir en fleurs, Escalier de la Barre  © Benoît Renevey Coquelicots et bitume, Avenue de Rhodanie, Maison du Sport International.  © Benoît Renevey